OUVERTURE OFFICIELLE STATION : HIVER [30 novembre 2019 – 25 avril 2020]

Info accès routier

 

 

 

[INFO ACCES ROUTIER]

L'accès aux 2 Alpes se fait normalement.
Petit conseil : Il est toujours utile d'avoir des chaines dans le coffre de votre véhicule !


INFOS ROUTE EN LIVE DONNEES PAR ITINISERE A SUIVRE ICI 

 

 

TRÈS BONNE ROUTE... SOYEZ PRUDENTS !

Une journée de pisteur artificier de A à Z

Retour à la liste

La montagne, le grand air, la poudreuse, le ski … tout ça en fait rêver plus d’un, assis derrière son clavier, dans la grisaille de la ville (oui je sais ça fait un peu cliché… quoique…).

Connaissez-vous réellement le métier de pisteur secouriste ?

Après un petit topo sur le cursus à suivre pour obtenir le Diplôme National de Pisteur Secouriste, vous allez découvrir une journée type de ce beau métier pour un pisteur artificier.


FORMATION

- 1er degré : 5 semaines de formation plus 2 semaines de secourisme.
- 2ème degré : 2 années de pratique du 1er degré et 2 semaines de formation sur la connaissance de la neige, des secours d’exception comme par exemple un secours en barres rocheuses.
- 3ème degré : 2 semaines de stage orientées sur la gestion d’un service des pistes, le planning, la réglementation, la législation …
On peut également se perfectionner aves les qualifs suivantes : ARTIFICIER (10 jours) ou/et NIVEAULOGUE soit l’étude de la neige (5 jours) ou/et MAITRE-CHIEN (2 semaines).

« 6h du mat j’ai des frissons… »
La station dort encore sous sa couette toute blanche … il est 6h30 du matin et les pisteurs accèdent au domaine d’altitude pour se rendre au minage (on dit PIDA : Plan d’Intervention de Déclenchement d’Avalanche).
Une fois le matos de déclenchement distribué (explosif, détonateur) par le responsable de secteur, le binôme de pisteurs artificiers équipé de DVA (sac airbag + pelle + sonde) se rend en ski vers la zone à miner.
L’ensemble du domaine est maintenant sécurisé, les pisteurs parcourent le domaine pour tchecker d’éventuels problèmes de jalons, de filets, de banderoles, de matelas de protection des pylônes…
Après cette vérification, TOUT est bien en règle : les pistes peuvent maintenant être ouvertes au public.
Les pisteurs préviennent l’équipe du CENTRAL : le plan des pistes est mis à jour… une belle journée de ski s’annonce … vous allez vous régaler !

Durant la journée les pisteurs patrouillent sur le domaine pour réguler la sécurité et le matériel, pour gérer les flux, pour orienter les clients, leur rappeler les règles de sécurité et les comportements dangereux.
Ils sont à l’écoute de tout appel radio, prêts à intervenir au plus vite sur le moindre secours afin de prendre en charge les blessés, leurs prodiguer les premiers soins, les évacuer si besoin.

Si un jour vous avez besoin de donner l’alerte pour quelqu’un en détresse : une astuce toute simple à retenir : 3 petites lettres P.A.S
1 – PROTEGER : c’est-à-dire sécuriser la zone de l’accident en mettant vos skis en X en amont.
2 – ALERTER : pour donner l’alerte il faut être capable de se repérer sur le domaine grâce aux balises (nom et n° de la balise).
3 – SECOURIR : prévenir le staff auprès d’une remontée mécanique ou d’un tiers qui se rendra à la remontée la plus proche.

BRAVO et MERCI à nos chers 54 pisteurs qui travaillent sur les 7 secteurs du domaine skiable des 2 Alpes : Station / Vallée Blanche / Crêtes / Diable / Combe de la Fée / Toura / 3200.

Crédit photo : Pisteurs secouristes Les 2 Alpes.

Rédacteur : Franca Grassia

Ou avec vos identifiants 2 Alpes